A quoi sert le bois traité sous -pression ?

Le bois traité sous pression est un bois qui a été imprégné de produits de préservation, et qui contient du cuivre, du chrome ou du bore dans sa cellule. En effet, ce traitement est très efficace si vous souhaitez l’utiliser en extérieur, car il le rend très résistant. Vous pourrez ainsi prolonger la durée de vie de votre bois. Sachez que la protection du bois sous pression n’est pas très optimale, mais afin de le rendre très résistant aux climats, vous devez en plus mettre un produit de finition. Ces quelques lignes vous éclaireront mieux sur ce sujet.

Quels sont les bois qui peuvent être traités ?

Il faut savoir que seuls les bois ronds et les bois de sciage peuvent être traités avec un produit de protection sous pression. Car ces bois présentent une combinaison d’essences faciles à traiter même si le traitement que vous effectuez comporte des incisions. Comme le pin gris, le sapin, le pin rouge, etc., a aussi des espèces faciles à traiter. Mais pour traiter un bois, il est préférable d’avoir plusieurs informations sur sa combinaison d’essences.  Vous pouvez consulter la clause 8 (norme CSA 080 série 8) pour connaître les informations utiles à savoir : quelle est l’essence idéale pour votre type de traitement et d’application.

Quels sont les produits de préservation utilisés ?

Les produits de préservation sont classés en deux groupes différents, le premier produit utilise l’eau et le second l’huile comme agent intermédiaire. Ces produits pénètrent évidemment dans le bois. Au Canada, il existe 10 produits de préservation et ils sont tous enregistrés par l’ARLA (Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire). Le rôle de cette agence est de s’assurer que les produits de préservation vendus ne posent pas de problème de santé pour les humains et qu’ils doivent être utilisés en toute sécurité.

Que spécifier pour le bois traité sous pression ?

Afin de faciliter le travail des producteurs de bois traité, des consommateurs, des documents de construction et des prescripteurs, six éléments sont précisés : Les produits de préservation sélectionnés tels que : ACM ; CA-B ; CAQ ; ACC ; etc. Les classes d’utilisation applicables. Les noms des produits tels que : les poteaux ronds, le contreplaqué, le bois d’œuvre, etc. Les essences de bois choisies, telles que : le pin rouge, le pin gris, la pruche du Canada, etc. L’exigence spécifique et la référence à la norme applicable. Dans tous les cas, si vous avez des questions supplémentaires sur le sujet, contactez un spécialiste. 

Conseils pour mesurer une pergola adossée pente inclinée
Abri de jardin solaire : la solution photovoltaïque